La prise en charge de l’allaitement à la crèche

Hello!

Aujourd’hui on va parler allaitement (encore) mais allaitement à la crèche (ou chez la nounou)!!

Comment concrètement on peut gérer un allaitement lorsque son bébé est accueilli, comment ne pas mettre en danger sa lactation, comment le personnel gère cette prise en charge, et puis comment permettre au personnel qui s’occupe de nos bébés de ne pas avoir d’idées reçues … Voilà les questions auxquelles nous allons essayer de répondre dans cet article!

Pour commencer, afin d’écrire cet article j’ai eu un entretien de 1h avec l’infirmière de la crèche où petit renard est accueilli, j’ai également reçu le protocole pour les bébés allaités (que je ne partagerai pas ici bien entendu), et je dois avouer que j’ai de la chance : la crèche de petit renard est clairement pro allaitement, l’infirmière avec qui j’ai discuté a elle même allaité ses enfants, ils ont un discours qui est hyper rassurant et encourageant!

Le premier mois de son accueil j’ai donné a petit renard une tétée avant de partir moi-même de la structure, nous avons arrêté car cela le décontenancé plus qu’autre chose maintenant je lui donne avant de partir de la maison. Mais le personnel était vraiment gentil, je n’ai jamais eu de réflexion sur le fait que mon fils soit encore allaité a plus de 2 ans, au contraire!

Mais dans les faits comment cela se passe-t-il?

La crèche où est accueilli petit renard à ouvert il y un an, ils accueille 30 enfants, et sur 30 tout-petits seulement 2 sont allaités! et…. La crèche n’a rien à gérer!! oui car que ce soit moi ou l’autre maman nous ne tirons pas notre lait : tétée le matin, le soir et la nuit et c’est tout! Mais cela n’est possible que si l’enfant est grand et diversifié! avant 6 mois ou avant que la diversification soit bien entamée ce n’est clairement pas envisageable!

Mais petit et non diversifié ne veux pas dire que bébé ne sera pas accueilli car allaité! La maman peut tirer son lait, le mettre dans un sac réfrigéré et le lait sera donné à la demande (mieux vaux donc tirer de petite quantité car un bébé allaité boit peu mais souvent!). Quid de la confusion sein-tétine? lorsque l’on allaite souvent on connait ce risque, parfois pas du tout… La confusion sein-tétine intervient lorsque l’on donne le biberon, la tétine, etc… et peut mettre en péril l’allaitement (c’est clairement ce qui s’est passé pour doucette), bébé s’habitue au biberon (qui est plus facile à prendre que le sein : ça coule tout seul!) et refuse le sein, parfois, comme pour doucette, il oublie carrément comment téter! Mais le biberon n’est pas le seul contenant dans lequel donner le lait : la softcup (sorte de petit verre souple), le DAL (dispositif d’aide à l’allaitement), le verre, la timbale, en fait tout ce qui évite à bébé de téter!! J’ai posé la question de savoir si la crèche acceptait ce genre de contenant, réponse : à partir du moment où cela n’entrave pas la bonne marche de l’équipe, pas de soucis (avec 30 bébés à s’occuper c’est compréhensible!!) ce qui en gros veut dire que pour ce point là une nounou à plus de temps, plus de disponibilité pour prendre un autre contenant que le biberon. Le protocole que j’ai reçu est très strict, sur l’hygiène, etc… ce qui à mon sens est normal, on parle d’une collectivité, et autant faire au mieux pour que bébé ne soit pas malade! Il est strict mais adaptable, la maman n’a pas 36 choses à faire : tirer son lait, le mettre au frais, puis dans un sac isotherme, et la crèche le met au frais tout de suite en arrivant!

Je précise juste un point : si vous tenez vraiment à poursuivre votre allaitement, le biberon et la tétine sera votre ennemi, ok, vous trouverez quantité de témoignages qui diront « moi mon bébé il a eu une tétine et il s’est sevré à 12,15,18 mois seul! », oui sauf que :

  • sauf qu’un bébé de cet âge ne se sèvre pas seul, le sevrage naturel intervient entre 2 ans et demi et 7 ans, avant une cause extèrieure est responsable
  • sauf que un bébé n’est pas un autre, certains ne feront jamais de confusion sein-tétine, d’autres en feront une!
  • sauf que : une confusion peut arriver à la première, dizième ou même 1000émé utilisation de la tétine ou du biberon

Je sais que mon discours peut paraître radical, mais c’est juste la réalité, tellement d’idées reçues circulent sur l’allaitement, qu’elles soient véhiculées par la société ou notre histoire personnelle, elles sont bien là et à travers ces articles traitant de l’allaitement c’est aussi mon devoir de ne pas faire dans la demi-mesure

Vous pouvez retrouver toutes les infos sur la confusion sein-tétine chez Maman Lune!

Bref, faire garder son bébé alors qu’il est encore allaité est tout à fait possible, cela demandera du temps à la maman (tirer son lait n’est pas de tout repos), de l’adaptation à bébé (passer du sein et des bras de maman à la crèche est un cap)!

Comment ne pas mettre en danger sa lactation?

Eh bien sur ce point je ne peut pas trop aider! Petit renard a commencé la crèche a 2 ans passé, je n’ai tiré mon lait que pour le lactarium, sans pression, ni rien, mais l’allaitement c’est mécanique : si le sein est assez stimulé il produira! Donc pour éviter les baisses de lactation entre les tirages mettez bébé au sein dès qu’il réclame, ne sautez pas de tétées et normalement tout devrait bien se passer! Et promis il va grandir et se contentera du matin, du soir et de la nuit! Ce qu’il faut savoir, c’est qu’un yaourt ou du fromage ne remplace pas le lait de maman, certes ce sont des produits laitiers mais le lait maternel a une telle composition que le lait de vache ne le remplacera jamais pour un petit humain!

Et quid des idées reçues?

Celle qui circule le plus serait le fait qu’un bébé allaité serait plus difficile. Un bébé allaité n’est pas plus difficile qu’un autre! Seulement voilà : un bébé allaité demandera plus souvent, tout simplement car le lait maternel se digère plus vite (20 min), il demandera donc plus souvent son lait, demandera peut-être plus les bras mais au final c’est juste un bébé! Nous sommes dans une société où il faudrait que sitôt sortis du ventre de leur mère nos petits soient presque autonomes, un bébé allaité ou non aura besoin de réconfort, d’être porté (besoin physiologique), d’être câliné, nourris, mais pas laissé dans un coin (non on ne laisse pas bébé dans un coin!). Et un bébé qu’il soient au sein ou non aura ses besoins là également!

Je terminerai avec un témoignage, la crèche de petit renard n’ayant pas à gérer le lait des deux bébés allaités qu’elle accueille, j’ai fait un appel à témoignage sur le groupe facebook « allaiter en maternant » afin de savoir comment cela se passait « in real life » pour ces mamans! voilà le témoignage de Marie :

Je m’appelle Marie, je suis la maman de Timothée qui à 11 mois. J’ai toujours eu envie d’allaiter, comme ma mère l’a fait pour moi, mais je ne me voyais pas ne pas reprendre le travail. Ma vie sociale me manquait trop et j’ai la chance d’avoir un travail que j’aime ! Je suis médecin nutritionniste, autant vous dire que je suis exigeante (pour une pas dire un peu chiante… ) avec l’alimentation de mon fils ! La seule chose que j’ai choisi de ne pas contrôler : les repas de la crèche. Car même si tout n’est pas exactement comme je le ferais, ils sont tellement surveillés et réglementés par la PMI que je laisse faire. Je ne souhaite pas tout contrôler là-bas car je souhaite que l’équipe ait de bonnes relations avec mon fils et sans ressentir de pression de notre part (2 parents médecins, ça fait un peu peur …). Cependant, pour mon lait, il n’y a pas de compromis possible pour moi. Après une naissance difficile et des difficultés à la mise en route de l’allaitement en lien avec la séparation et les douleurs de la césarienne, je me suis trop investie pour que tout s’arrête là ! Tout a commencé par une bonne surprise : d’emblée, l’équipe de la crèche me demande si je souhaite donner le biberon, ou un autre contenant. Je me sens donc rassurée de les voir ouverts (un autre enfant de la crèche prend du LM avec un pipette de doliprane). On me propose également de venir allaiter sur place si je le souhaite mais mon travail ne m’en donne pas la possibilité… Timothée va à la crèche de 8 h à 18 h, 5 jours par semaine depuis ses 3 mois (avec une adaptation en douceur à partir de ses 2 mois et demi). Au départ, je me dis que par commodité, on va tenter le biberon, et au moindre doute sur une confusion on changera de contenant. J’ai eu beaucoup de chance, nous n’avons jamais rencontré de difficulté. Il prenait sans problème son biberon du matin, midi et du goûter, et se rattrapait goulûment au sein le soir (et la nuit !). Nous avons tout de même du faire un ajustement car l’équipe n’était pas habituer à donner « à la demande », surtout que mon fils ne pleure jamais, et ces signaux de faim sont subtile à percevoir, il pouvait donc passer des heures sans boire ! Nous leur avons donc demandé de lui proposer toutes les 3 heures quoiqu’il arrive et cela a très bien fonctionné. Puis est venu le temps de la diversification. Timothée a aimé goûter à tout mais en très petite quantité, les apports en lait sont donc restés important pendant longtemps (600 ml à fournir chaque jour pour la crèche). Par chance encore, je n’ai jamais eu de difficulté à tirer et ai rarement eu besoin de puiser dans mes réserves du congélateur. En revanche, entre 7 et 9 mois, nous avons traversé une période difficile où Timothée était très distrait, s’arrêtait de téter pour regarder tout ce qui se passe et finalement mangeait très peu la journée (et beaucoup et souvent la nuit). Nous étions tous épuisé, mais j’ai tenu bon ! Et du jour au lendemain, tout est rentré dans l’ordre et on arrive à nouveau a faire de super tétée après chaque repas (très petit mangeur de solide, je lui propose après, sinon il n’a plus faim). Vers 9 mois, nous sommes donc rentrés dans une période très confortable de l’allaitement. Malheureusement, c’est à la crèche où il a commencé à refuser ses biberons surtout le midi et au goûter… Me voilà bien embêtée, moi qui ai plein de lait, je ne souhaitait pas arrêter les tirages par peur d’une baisse de lactation (je n’en était déjà qu’a 1 ou 2 par journée de travail). Je n’ai absolument rien contre les yaourts nature ou pour nourrisson de façon occasionnel mais mon lait est tellement meilleur ! Nous voici donc entré en négociation avec la crèche pour qu’ils acceptent les flans que je prépare avec mon lait. Pas facile, on me parle de règle d’hygiène, risque de contamination et j’en passe… c’est mal parti ! Je me tourne vers une association pro-allaitement de mon secteur qui me dit qu’une maman a eu l’autorisation dans une autre crèche. J’espoir renaît, mais je n’ai pas de réponse de la part de cette maman. Je me renseigne auprès d’un médecin de PMI (qui n’est pas le référent de ma crèche) qui me dit que c’est en fonction de l’accord du médecin référent qu’on a le droit (ou non !) d’amener ses préparations maison. Je ne lâche rien, demande à être contacter par ce médecin pour lui expliquer mes arguments (pensez bien qu’en tant que médecin nutritionniste, je n’en manque pas !) et finalement devant ma détermination, ma demande a finalement été acceptée ! (Après 3 semaines tout de même). Victoire : Timothée prend donc son biberon le matin, son repas solide le midi, et sa compote avec son flan de LM au goûter. On ne jette plus ses biberons non bu, Timothée dort mieux la nuit. Ouf ! La seule contrainte c’est que depuis, l’équipe contrôle régulièrement la température du lait et du flan quand nous arrivons. Nous continuons donc à bien utiliser la sac isotherme et pain de glace comme nous l’avions toujours fait jusque-là, et n’avons jamais eu de soucis. J’ai conscience d’avoir beaucoup de chance de l’absence de confusion et d’arriver à tirer suffisamment de lait. Et même si nous avons eu de petites embûches, tout est toujours possible ! Aujourd’hui, tout roule et j’espère aller jusqu’au sevrage naturel.

Voilà! J’espère que cet article vous aura été utile, qu’il sera utile également aux mamans qui vont mettre leur bébé à la crèche ou chez la nourrice : faites vous confiance et faites lui confiance! Tout se passera bien! Et l’allaitement n’est pas une raison de refus de place en crèche ou chez une nounou!!

Je remercie le personnel de la crèche People and baby où est accueilli petit renard, pour leur professionnalisme, leur gentillesse, et leur écoute. Je les remercie car malgré tout les enfants accueilli mon petit garçon aux besoins intenses, materner depuis sa naissance s’y épanoui pleinement!

XOXO

Angèle

Un commentaire Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s