Revenir chez ses parents à 30 ans…

Hello!

Aujourd’hui j’avais envie de revenir sur une période de l’année dernière qui a été assez dure à vivre…

Il y a un an en pleine séparation j’ai dû faire un retour chez ma maman, à 30 ans… Comment je l’ai vécu, comment à 30 ans avec 2 enfant vis-t-on un retour chez sa mère, comment fait-on également pour gérer le fait de rester la maman de mes enfants en étant chez ma maman

Faisons un bon de 1 an en arrière, le week-end de la pentecôte 2019 à été un des pires week-end de ma vie, Mr papa à vrillé et à eu un geste violent qu’il n’aurait jamais dû avoir, si aujourd’hui notre divorce se passe bien à l’époque ce n’était pas le cas, ma décision de divorcer n’à pas du tout été bien prise (même si aujourd’hui Mr dit qu’il à tout fait pour que je prenne cette décision, à l’époque il n’était pas d’accord et avait peur que je lui enlève ses enfants…), ce week-end là j’ai dû partir en urgence, après 2 jours à être ballottée avec les enfants chez différentes amies prêtes à m’accueillir, mon pasteur m’a proposé de me déposer à Poitiers chez ma sœur. Mais à la fin du week-end je n’avais aucunes solution d’hébergement sur Bordeaux, impossible de revenir chez moi et ma sœur ne pouvait pas nous héberger tout les 3… Seule solution : retourner chez ma maman…

Et là on commencé 1 mois et demi de cohabitation plus ou moins réussie. Il faut savoir que ma mère et moi on se supporte 2 jours mais après c’est très compliqué…

Comment ai-je vécu ce retour chez ma mère?

Très mal, j’étais en plein questionnement sur mon avenir, sur ce que j’allais faire, trouver un logement, revenir sur Bordeaux pour que malgré tout mes enfants ne soient pas éloignés de leur papa, joindre un avocat, m’occuper de mon projet pro, et tant d’autres questionnements sur cette décision qui n’est pas anodine dans une vie : allais-je réussir à être une bonne maman en étant seule? Allais-je pouvoir donner à mes enfants tout ce dont ils avaient besoin? Et plus simplement : Allais-je enfin être heureuse? (spoiler alert : oui, j’ai réussi!)

Mais il y a un an ces questionnements étaient légitimes… Vous rajoutez à cela que ma mère et moi n’avons pas du tout les mêmes idées sur l’éducation et qu’elle remettait en cause tout ce que je faisais, que à l’époque j’étais encore en plein dogme bienveillant, que mes enfants étaient des tornades chamboulés par une séparation, que doucette n’allait plus à l’école depuis mi-mai, et vous avez un combo détonnant!!

Il y a un an le plus dur a été de faire comprendre à maman que même si j’étais sa fille, mes enfants n’étaient pas moi, l’époque n’était pas la même et que ce n’est pas parce que je remettait en question son éducation que je rejetait tout. Le plus dur a aussi été de lui dire que même si on habitait chez elle je restait la mère de mes enfants, que cette cohabitation n’allait pas durer et que je voulais continuer à appliquer les règles en vigueur chez moi pour ne pas avoir a tout recommencer lorsque je serais partie… et ce qui a été compliqué ça a été de lui dire plus ou moins gentiment (la diplomatie n’est pas mon fort et j’ai tendance à vite monter dans les tours #jesuisscorpion) que je restais la mère de mes enfants et elle la grand-mère et qu’elle n’avait pas a remettre ma parole en question quand je leur disait un truc…

Bref c’était tendu… (je vous rassure : c’est souvent comme ça avec ma maman, et ça se termine tout aussi vite, je ne suis pas rancunière et quand j’ai dit ce que j’avais à dire c’est terminé, mais genre vraiment, je peux hurler pendant 10 min, sortir tout ce que j’ai à dire et quand c’est fini sortir un « bon on mange quoi ce soir? » tout sympa!)

Cette cohabitation plus ou moins réussie à duré un mois et demi, et puis il y a eu un incident, la fois de trop… Une amie de ma mère a menacé de donner une gifle à petit renard (petit renard qui n’avait pas 2 ans à l’époque et qui s’amusait à lui donner une tape sur la cuisse, ok j’en conviens ce n’est pas un amusement mais la menace de l’adulte était disproportionnée par rapport à l’acte et à l’âge de petit renard) et là ma maman, qui connait mes idées, au lieu de défendre son petit fils à dit : oui il la mérite

C’était le point de non retour, un mois et demi de cohabitation se sont terminés en moi et mes enfants cloîtrés dans la chambre de mon frère lorsqu’elle était là pour ne pas la croiser…

Revenir chez ses parents à 30 ans c’est dur, très dur, on à l’impression de faire 3 pas en arrière après avoir fait 3 pas en avant, lorsque c’est dans le cas d’une séparation c’est encore plus dur, on se sent vulnérable, on a peur du lendemain (même si j’étais certaine de faire le bon choix), et ce que l’ont attends de ses parents à ce moment là c’est du soutien, une épaule, quelqu’un qui nous accompagne mais qui ne décide pas à notre place et qui respecte nos choix (même si ce ne sont pas les bons) pour nos enfants, car eux aussi sont chamboulés et ont besoin de leur repères!

Aujourd’hui ça se passe très bien avec ma maman je vous rassure! Je pense même qu’elle s’est rendue compte de sa bourde ce jour là! Mais clairement je pense que si un jour je me retrouve dans la même situation j’essaierais de faire autrement… Car cela n’a pas été la période la plus simple de mon divorce et ce séjour n’à rien arrangé… Néanmoins je remercie quand même ma maman de m’avoir accueilli durant ce mois (elle n’était pas obligée après tout!)

Voilà, juin et juillet 2020 sont les mois du bilan chez moi, le bilan après un an de séparation, d’autres sujets viendront sur ce thème mais de ce côté je dirais que cette période m’à appris certaines choses (on n’est pas fait pour revenir au bercail lorsque l’on est partis du nid!) et m’a aussi montré que être parents c’est dur et ce quelque soit l’âge des enfants (je n’ai pas ma langue dans ma poche et mon plus gros soucis et de ne pas être très diplomate…)

sur ce je vous laisse!

XOXO

Angèle

ps : j’ai écrit cet article d’une traite avec mes souvenirs de ce que j’ai ressenti à l’époque et ce que je ressent aujourd’hui, il n’a pas été relu donc excusez les fôtes d’ortografes <= celles ci sont faites exprès!

Un commentaire Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s